Vignette Flibuste

[DOSSIER] La Flibuste

Comment faire naître la piraterie?

C’est très simple!

Il vous faut un passage de marchandises, une zone de non droit, et un peu d’instabilité politique. Vous laissez le tout reposer un peu, et vous verrez très vite la piraterie apparaître!

D’ailleurs, le terme peiratēs est apparu dans l’Antiquité et signifie tout simplement “brigand qui attaque les bateaux”.

Et oui, les premiers pirates répertoriés viennent de Méditerranée.

Sea Ship GIF by Assassin's Creed - Find & Share on GIPHY
« Yoho yoho ♫ » mais en latin

Concernant l’Asie, c’est à partir du Ve siècle que les actes de piraterie commencent à être référencés… il faut dire que la navigation comme le commerce s’y développent de manière fulgurante.

C’Ă©tait Ă©galement le cas pour les Romains d’ailleurs. En effet, les marchandises de tout l’empire circulaient par ces routes maritimes mais… contrairement aux terres, la mer n’a pas de souverain.

Des petits vaisseaux fins et rapides se mettront à faire des attaques furtives sur les grands bateaux de marchandises, créant la surprise, ils disparaissent aussi vite qu’ils n’apparaissent et sont une sacré épine dans le pied des des marchands… et des Etats!

https://media.giphy.com/media/ixblGFHml3TyM/giphy.gif

Toutefois, ces derniers sauront s’inspirer de ces situations pour créer, au Moyen Age, la guerre de course. La course octroie le droit à des civils d’attaquer des navires ennemis pour s’emparer de leurs marchandises en temps de guerre.

Les capitaines de ces vaisseaux, contrairement aux capitaines pirates, possédaient une lettre de marque de leur souverain attestant de la légalité de leur situation de… corsaire.

Le nouveau continent

Ben oui on vous parle Antiquité, Moyen Age… c’est vieux tout ca!

A la fin du XVème siècle, l’Europe “découvre” le continent américain, et décide d’aller y foutre le bordel. Faut dire que les ressources y paraissent infinies… les parcours de ce qu’on appellera plus tard “le commerce triangulaire” commencent à se dessiner, et le flux de richesses dans les Caraïbes devient assez impressionnant.
L’Europe se partage le gâteau et installe des colonies un peu partout. Et quand on dit “gâteau” on parle de terres avec des gens qui vivent dessus!

via GIPHY

L’Espagne et le Portugal s’installent essentiellement sur le continent, tandis que la Hollande, l’Angleterre et la France envoient des colons sur les archipels en leur promettant sea sex and sun. Evidemment, c’est loin d’être le cas et les mecs sont plutôt des soldats-larbins sous payés.

Ils fuient souvent les guerres de religion, ou sont juste exilĂ©s pour d’autres raisons et se voient invitĂ©s par leur gouvernement Ă  devenir corsaires aux Antilles pour entraver l’activitĂ© commerciale des autres. Et c’est un beau foutoir qui se met en place. Les colons se permettent quelques libertĂ©s dans leur mission et se voient surnommĂ©s par la Hollande “vrijbuiter” ce qui sera parfaitement  traduit en Anglais par “free booter” , et beaucoup moins parfaitement traduit en Français par “friboutier”. Au fil du temps, ce mot se transformera en “flibustier”.

via GIPHY

Et il va se passer un truc sur une colonie française nommée l’île de la Tortue. De part sa position assez centrale et ses ports naturels, elle devient très vite le repaire des aventuriers du coin.

D’ailleurs les gouverneurs successifs profitent de ces activitĂ©s en Ă©tablissant des lettres de marque pour les corsaires… mĂŞme s’ils n’en avaient pas vraiment le droit.

Le rassemblement

Quoiqu’il en soit, les flibustiers vaquent à leurs affaires et… va commencer à s’associer.

Les flibustiers et les boucaniers vont former une sorte de confrérie et s’appelleront “Frères de la Côte”. Maltraités par leurs nations d’origines, ils renient leurs souverains et leur chefs religieux; désormais il n’y a qu’eux, la mer, et leurs frères.

via GIPHY

Et c’est une véritable société parallèle qui va se mettre en place; divisée en équipages. En effet, les “frères” sont égaux entre eux; il n’existe plus de préjugés raciaux, ni sexuels; les femmes, les personnes de couleur, les non hétéros… sur le papier, tout le monde est égal.
Et les équipages sont considérés comme de véritables petites républiques. Pour commencer, le capitaine est élu au suffrage universel direct par son équipage, chaque marin valant une voix, peu importe son origine sociale. Une fois élu il a toute ascendance sur son crew… Sauf s’il fait vraiment mal son job… là, c’est chaud pour lui puisque l’usage veut qu’il soit abandonné sur une île déserte. Avec un flingue, des vivres et un peu d’eau. Mais tant qu’il reste la Nation Francaise, ca va.

Le Code des Pirates

Ou plutôt, la « chasse-partie »

D’ailleurs c’est un contrat appelé “chasse-partie” qui lie un capitaine à son équipage et qui établit les règles de partage des butins, d’après la tradition corsaire.

En gĂ©nĂ©ral, le capitaine reçoit le premier navire capturĂ© et deux parts du butin, le quartier-maĂ®tre seulement deux parts du butin ; le canonnier, le chirurgien et le maĂ®tre d’Ă©quipage, une part et demie, les autres officiers une part et un quart ; les flibustiers, une part chacun.
Si le terme « chirurgien » peut prêter à sourire, en réalité il y en avait 1 par équipage, qui était là pour soigner les autres flibustiers.

Pirate Captain GIF by PLAYMOBIL - Find & Share on GIPHY

C’est clair que pirate, corsaire, flibustier ou boucanier, c’était pas le job le plus safe du monde, et c’est pas pour rien si l’imagerie populaire le dessine borgne ou unijambiste. En fait, la perte de membres était tellement courante que les “chasse-partie” vont instaurer un système assez surprenant.

Ce système consiste Ă  toujours prĂ©lever une partie du butin pour indemniser les estropiĂ©s selon la nature de leur affection. Oui, c’est la sĂ©cu… enfin les prĂ©mices.

Toujours en terme d’organisation, les flibustiers Ă©taient Ă©galement liĂ©s entre eux, par binĂ´me, par un contrat moral appelĂ© “matelotage”. En gros, l’équipage Ă©tait divisĂ© en deux, et alternait travail et repos de façon  Ă  ce qu’il ait toujours au moins la moitiĂ© de l’équipage de disponible. Mais ca va bien plus loin puisqu’ils se jurent Ă©galement assistance, protection, et mĂŞme hĂ©ritage en cas de dĂ©cès!

On vous parle des flibustiers dans cette vidĂ©o sur Sea of Thieves ! 👇 

Attendez, vous parlez de tout ca dans une critique de JV? Mais c’est quoi en fait Osmosis?

En attendant, pour nous retrouver partout:

Retrouvez tous les dossiers ici!  👉  http://blogsmosis.fr/la-liste-des-dossiers/

Sources/Pour aller plus loin:

Flibuste: 

  • Histoire des aventuriers, flibustiers et boucaniers. 2. Tome 1 / qui se sont signalĂ©s dans les Indes, contenant ce qu’ils y ont fait de remarquable, avec la vie, les moeurs et les coutumes des boucaniers et des habitants de S. Domingue et de la Tortue, une description exacte de ces lieux, et un Ă©tat des offices tant ecclĂ©siastiques que sĂ©culières [« sic »], et ce que les plus grands princes de l’Europe y possèdent, par Alexandre Olivier Oexmelin… [Nouvelle Ă©dition.]
  • Histoire des flibustiers, By Johann Wilhelm von Archenholz
  • Histoire des pirates et des corsaires de l’AntiquitĂ© Ă  nos jours sous la direction de Gilbert Buti et Philippe Hrodej

Laisser un commentaire