[DOSSIER] La notion de « First to Fun » en coop

L’un de ses meilleurs souvenirs de Phil Duncan, crĂ©ateur d’Overcooked, concerne le mode multijoueur de Lylat Wars.

A la base, c’est un mode compĂ©titif, et pas coop, oĂč jusqu’à 4 joueurs pouvaient se foutre sur la gueule. Il y avait notamment une map oĂč le but Ă©tait d’abattre le maximum de vaisseau ennemis et les autres joueurs. Chaque mort faisait gagner des points, et celui qui avait le meilleur score Ă  la fin du temps imparti remportait la victoire. Mais avec ses frangins, ils s’éclataient plus Ă  essayer d’atteindre le plus haut score combiné sans compĂ©tition! Ils avaient quelque part transformĂ© un mode axĂ© compĂ©tition en un mode coopĂ©ration.

Avec le temps Phil s’est rendu compte d’une chose au cours de sa vie de gamer :

beaucoup de jeux proposant de la coop tombent facilement dans une catĂ©gorie qu’il a nommĂ© “First to Fun”.

Rayman Origins Scores coop
Comparatif de scores dans Rayman Origins

Il la dĂ©crit comme la tendance qu’ont les jeux dits coop Ă  privilĂ©gier non pas le travail d’équipe, mais plutĂŽt la performance individuelle. Par exemple Ă  travers le fait de se prĂ©cipiter sur le prochain ennemi pour ĂȘtre le premierĂ  le tuer, de foncer sur la prochaine cache de loot pour ĂȘtre sĂ»r d’ĂȘtre le premier Ă  mettre la main sur de l’équipement intĂ©ressant, et plus gĂ©nĂ©ralement de permettre au joueur le plus rapide et/ou le plus expĂ©rimentĂ© de pouvoir “phagocyter” l’ensemble du fun qu’un niveau peut proposer, au dĂ©triment du vrai travail d’équipe.

Cela peut s’expliquer par le fait que certains joueurs prĂ©fĂšrent ĂȘtre dans la compĂ©tition plutĂŽt que dans la socialisation.  Des typologies de joueurs ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© dessinĂ©es, au travers d’une question simple :

« Pourquoi jouons nous ensemble? »

Le grandiose Castle Crashers 😀

Historiquement, la plupart des Ă©tudes sur les Jeux VidĂ©o ont d’abord cherchĂ© Ă  connaĂźtre l’Ă©ventuel impact nĂ©gatif que ces derniers pouvaient avoir sur les joueur-se-s. Heureusement, plusieurs personnes se sont penchĂ©es sur la question de la motivation des joueurs. La plupart d’entre elleux se sont basĂ©-e-s sur les archĂ©types psychologiques style Myers-Briggs, et, depuis que les joueur-se-s sont assez nombreux constituer des Ă©chantillons reprĂ©sentatifs, les scientifiques peuvent rĂ©flĂ©chir Ă  de « vĂ©ritables classifications » typologiques.

Ces Ă©tudes sont encore Ă  prendre avec des pincettes, tout comme l’idĂ©e de « typologies » dans lesquelles les personnes rentreraient sans jamais avoir de facteur d’autres types. Toutefois, les typologies de Bartles, les motivations de Yee, ou encore les tests de personnalitĂ© type « 5 factor model », transfĂ©rĂ©s aux jeux vidĂ©os (et gĂ©nĂ©ralement aux MMORPG) constituent les principaux outils d’analyse.

« Je vais juste jouer une petite heure Eeeeet c’est le matin. »

Dans tous les cas, on retrouve toujours une dimension « Socialisation », gĂ©nĂ©ralement opposĂ©e Ă  l’envie de « CompĂ©tition » et/ou « ComplĂ©tion ». PrĂ©cisĂ©ment dans le cas oĂč le-a joueur-se aime collectionner, rechercher des objets ou obtenir des collectables. Lorsque qu’une personne prĂ©fĂšre ca à l’aspect social du jeu, ce-tte dernier-e cherchera Ă  ĂȘtre en avant.
Ainsi, cette personne passera devant, ouvrira les coffres en premier-e, et cherchera Ă  faire le meilleur score que ces partenaires !

Et ca, certains jeux l’ont compris

et l’utilisent mĂȘme en proposant un comparatif des scores, dĂ©signant le meilleur joueur, affichant le nombre de kills etc… Et c’est ce que Phil Duncan voulait Ă©viter Ă  tout prix.
Pour lui, un vrai jeu coop doit ĂȘtre axĂ© sur le travail d’Ă©quipe uniquement. C’est la division des tĂąches et l’accomplissement par l’Ă©quipe qui devient facteur de succĂšs, et non plus juste « jouer ensemble » pour avancer, pas forcĂ©ment Ă  la mĂȘme vitesse.

Overcooked screenshot
En revanche dans Overcooked, c’est 100% teamwork ! Merci Phil 😉

Osmosis Vignette Youtube OvercookedOn parle de « First To Fun » dans cette vidéo sur Overcooked !

 

 

Pour aller plus loin:

  • www.theses.ulaval.ca/2016/32687/32687.pdf
  • https://onlyagame.typepad.com/Player%20Typology.digra2011.pdf
  • http://www.gamasutra.com/view/feature/6474/personality_and_play_styles_a_.php?print=1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *