[DOSSIER] La notion de « First to Fun » en coop

L’un de ses meilleurs souvenirs de Phil Duncan, créateur d’Overcooked, concerne le mode multijoueur de Lylat Wars.

A la base, c’est un mode compétitif, et pas coop, où jusqu’à 4 joueurs pouvaient se foutre sur la gueule. Il y avait notamment une map où le but était d’abattre le maximum de vaisseau ennemis et les autres joueurs. Chaque mort faisait gagner des points, et celui qui avait le meilleur score à la fin du temps imparti remportait la victoire. Mais avec ses frangins, ils s’éclataient plus à essayer d’atteindre le plus haut score combiné sans compétition! Ils avaient quelque part transformé un mode axé compétition en un mode coopération.

Avec le temps Phil s’est rendu compte d’une chose au cours de sa vie de gamer :

beaucoup de jeux proposant de la coop tombent facilement dans une catégorie qu’il a nommé “First to Fun”.

Rayman Origins Scores coop
Comparatif de scores dans Rayman Origins

Il la décrit comme la tendance qu’ont les jeux dits coop à privilégier non pas le travail d’équipe, mais plutôt la performance individuelle. Par exemple à travers le fait de se précipiter sur le prochain ennemi pour être le premierà le tuer, de foncer sur la prochaine cache de loot pour être sûr d’être le premier à mettre la main sur de l’équipement intéressant, et plus généralement de permettre au joueur le plus rapide et/ou le plus expérimenté de pouvoir “phagocyter” l’ensemble du fun qu’un niveau peut proposer, au détriment du vrai travail d’équipe.

Cela peut s’expliquer par le fait que certains joueurs préfèrent être dans la compétition plutôt que dans la socialisation.  Des typologies de joueurs ont déjà été dessinées, au travers d’une question simple :

« Pourquoi jouons nous ensemble? »

Le grandiose Castle Crashers 😀

Historiquement, la plupart des études sur les Jeux Vidéo ont d’abord cherché à connaître l’éventuel impact négatif que ces derniers pouvaient avoir sur les joueur-se-s. Heureusement, plusieurs personnes se sont penchées sur la question de la motivation des joueurs. La plupart d’entre elleux se sont basé-e-s sur les archétypes psychologiques style Myers-Briggs, et, depuis que les joueur-se-s sont assez nombreux constituer des échantillons représentatifs, les scientifiques peuvent réfléchir à de « véritables classifications » typologiques.

Ces études sont encore à prendre avec des pincettes, tout comme l’idée de « typologies » dans lesquelles les personnes rentreraient sans jamais avoir de facteur d’autres types. Toutefois, les typologies de Bartles, les motivations de Yee, ou encore les tests de personnalité type « 5 factor model », transférés aux jeux vidéos (et généralement aux MMORPG) constituent les principaux outils d’analyse.

« Je vais juste jouer une petite heure Eeeeet c’est le matin. »

Dans tous les cas, on retrouve toujours une dimension « Socialisation », généralement opposée à l’envie de « Compétition » et/ou « Complétion ». Précisément dans le cas où le-a joueur-se aime collectionner, rechercher des objets ou obtenir des collectables. Lorsque qu’une personne préfère ca à l’aspect social du jeu, ce-tte dernier-e cherchera à être en avant.
Ainsi, cette personne passera devant, ouvrira les coffres en premier-e, et cherchera à faire le meilleur score que ces partenaires !

Et ca, certains jeux l’ont compris

et l’utilisent même en proposant un comparatif des scores, désignant le meilleur joueur, affichant le nombre de kills etc… Et c’est ce que Phil Duncan voulait éviter à tout prix.
Pour lui, un vrai jeu coop doit être axé sur le travail d’équipe uniquement. C’est la division des tâches et l’accomplissement par l’équipe qui devient facteur de succès, et non plus juste « jouer ensemble » pour avancer, pas forcément à la même vitesse.

Overcooked screenshot
En revanche dans Overcooked, c’est 100% teamwork ! Merci Phil 😉

Osmosis Vignette Youtube OvercookedOn parle de « First To Fun » dans cette vidéo sur Overcooked !

 

 

Pour aller plus loin:

  • www.theses.ulaval.ca/2016/32687/32687.pdf
  • https://onlyagame.typepad.com/Player%20Typology.digra2011.pdf
  • http://www.gamasutra.com/view/feature/6474/personality_and_play_styles_a_.php?print=1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *