[DOSSIER] Los LUCHADORES baby !

La Lucha Libre c’est LE sport national du Mexique.

Il s’agit d’un dĂ©rivĂ© du catch, qui aurait dĂ©passĂ© les frontiĂšres texanes Ă  la fin du XIXe siĂšcle pour s’intĂ©grer au coeur d’une culture mexicaine en pleine industrialisation… Mais certaines sources affirment que ce seraient les Français, intervenus en 1863 qui auraient fait dĂ©couvrir la lutte aux locaux…

Luchador
« Comment devenir Luchador » par Julio Cardenas (?)

Dans le fond, le sport ressemble Ă©normĂ©ment au catch, si ce n’est qu’on est plus dans un combat du gentil contre le mĂ©chant mais du tecnico (le rĂ©flĂ©chi) contre le rudo (la force brute). Le but ici c’est de rĂ©ussir un tombĂ©, faire renoncer l’adversaire au combat, ou l’immobiliser… et tous les coups ou presque sont permis ! Pour les Mexicains, c’est bien plus qu’un sport, c’est une vĂ©ritable catharsis sociale.

Là bas, les Luchadores sont des héros, des vrais.

Peut importe le genre ou l’origine, tout le monde peut devenir Luchador ! Ces derniers viennent gĂ©nĂ©ralement de quartiers bien prĂ©cis et en deviennent les reprĂ©sentants. Ce sont des cĂ©lĂ©britĂ©s Ă©galement, comme en tĂ©moignent Santo et Blue Demon, des lutteurs-stars hyper populaires au Mexique, qui sont apparus dans pas moins de 23 films !! Mais cette cĂ©lĂ©britĂ© est basĂ©e sur leurs personnages puisqu’iels restent gĂ©nĂ©ralement anonymes; cachĂ©s derriĂšre leur masque, personne ne sait qui iels sont dans la vraie vie


La Mano del Destino comics luchadores
Extrait du comics « La Mano del Destino »

Si les tĂ©cnicos et les rudos sont les « catĂ©gories » principales de personnages, il est important de noter Ă©galement l’apparition au milieu du XXĂšme siĂšcle des exĂłticos, « les exotiques ». Il s’agit de luchadores masculins s’appropriant des attributs sociaux fĂ©minins  ( gĂ©nĂ©ralement les tenues et le maquillage)! Comme un refus de s’identifier Ă  l’hypermachisme qui intoxique le pays, ils s’amusent a prouver qu’il est tout a fait possible d’ĂȘtre une puissance de frappe tout en refusant les apparĂąts de la « virilité » classique. Ces derniers sont un bol de fraĂźcheur pour toute une frange de la population, notamment la communautĂ© LGBT+ locale, et renforce l’idĂ©e de proximitĂ© avec « les petites gens » de ces hĂ©ro-ĂŻne-s masquĂ©-e-s.

Les Luchadores ExĂłtico Cassandro & Piminela Escarlata
Les ExĂłtico Cassandro & Piminela Escarlata

Le masque, qui peut paraĂźtre un poil kitschounet, revĂȘt une grande symbolique.

Il ferait Ă©cho Ă  l’art olmĂšque, avec ses masques et ses gigantesques tĂȘtes, qui sont encore aujourd’hui teintĂ©es de mystĂšre
 il permet de conserver sa vie privĂ©e, mais Ă©galement de mystifier son personnage et son combat. Dans certains cas, il aide Ă  personnifier son quartier et ses valeurs. Parfois, les luchadores se lancent dans des Luchas de Apuestas : signifiant « luttes de paris ». Il s’agit de matches oĂč les lutteur-ses mettent en jeu quelque chose d’important, gĂ©nĂ©ralement leur masque !

lucha libre mascaras luchadores masques
Petite forĂȘt de mascaras !

D’ailleurs, quand un luchador perd son masque, son personnage est profondĂ©ment humiliĂ©… parfois mĂȘme, il disparaĂźt et ne remonte plus jamais sur un ring.

Vignette Guacamelee Youtube Osmosis CoopOn parle des Luchadores dans cette vidéo sur Guacamelee !

Pour aller plus loin :

  • http://www.lepetitjournal.com/mexico/a-voir-a-faire/121205-mexique-lucha-libre-sport
  • http://fm.brawl.cl/2015/07/mascaras-traves-de-la-historia.html
  • Et si vous avez le temps, n’hĂ©sitez pas Ă  aller voir le bar « La Lucha Libre » Ă  Paris! Il y a de vrais combats de temps Ă  autres 😉 http://www.laluchalibre.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *