[DOSSIER] Día de muertos

Día de Muertos, ou jour des morts, est l’une des plus importantes fêtes populaires du Mexique.

Il s’agit de la fête des morts, tu t’en doutais, que l’on retrouve dans beaucoup de cultures. Par exemple la Toussaint, la fête de Guédés en Haïti ou O-bon au Japon. Mais contrairement au côté solennel et grave généralement associé au recueillement, Día de Muertos se distingue par son caractère à la fois festif et coloré. Les festivités se déroulent du 31 Octobre au 2 Novembre de chaque année. Le premier jour est consacré aux enfants défunts, les Angelitos, tandis que le second jour est dédié aux adultes. Pendant ces deux jours, des autels sont fabriqués et divers offrandes leur sont déposés afin d’inviter les âmes des défunts à…prendre l’apéro en famille en fait.

cimetierre día de muertos fete des morts
Un cimetierre lors des célébrations.

Le troisième et dernier jour, les familles portent les réjouissances au cimetière. Les tombes sont alors nettoyées et décorées, et de nouvelles offrandes sont déposées. L’ambiance est toujours festive, les familles discutent, rient et chantent, et si l’on entend parfois quelques pleurs, les mariacis présents les accompagnent, ce qui préserve l’esprit enjoué du Día de Muertos.

La fête prend son origine dans les traditions pré-aztèques il y a plus de 3000 ans.

D’ailleurs ces traditions se sont mélangées à la culture aztèque, car ces derniers croyaient fermement que la mort était une composante du cycle de la vie. Une fois par an, Mictecacihuatl, la reine du monde des morts, était célébrée durant tout un mois, en honorant d’abord les enfants (Miccaihuitontli), puis les adultes (Hueymiccalhuitl). Lors de la conquête de 1521, les gentils Espagnols organisent de nombreux débats sous le signe du pacifisme, de l’ouverture d’esprit et de la fraternité (non.), et réussirent à accoucher d’un compromis sur les croyances des uns et des autres : les conquistador acceptent que cette célébration particulière persiste! 

Mimi au top !

L’Eglise essaiera quand même de calmer le jeu sur l’ambiance joyeuse de la célébration, avançant ses notions pieuses de recueillement. Mais les locaux n’étaient pas de cet avis, et ce sont bien les traditions familiales festives qui l’ont emporté.
C’est à partir des années 1920 que la Fête des Morts s’accompagne de festivités publiques. En effet, la fête profite d’une volonté d’unifier les cultures du pays suite à la Révolution de 1910. D’ailleurs, elle est officiellement inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO depuis 2008.

autel dia muertos mexico
Un autel lors du Dia de Muertos

Cette institution de la Fête des Morts s’accompagne par la diffusion de ses symboles majeurs:

Dès 1920, la fête et ses symboles sont diffusés au cinéma, dans les livres, sur snapchat non. Bref on ne voit qu’eux partout ; les calacas, le copal, le papel picado

Don Quichotte Calaca José Guadalupe Posada
Don Quichotte par José Guadalupe Posada!

Les calacas, ce sont les fameux crânes colorés et plutôt expressifs, sont bien plus récents qu’on ne pourrait le croire. Même si les crânes ont souvent été représentés pour cette fête, puisque la mort est vue comme étape naturelle de la vie, ils n’ont vraiment été popularisés qu’au début du XXème sicèle, par José Guadalupe Posada. Il s’agit d’un graveur très cynique qui était devenu populaire grâce à ces caricatures relatant des histoires et faits de société… avec des squelettes très expressifs. Ils seraient un peu l’équivalent de notre Guignol, au niveau du symbole culturel. Ces derniers furent complètement assimilés au folklore de la fête lors de son institutionnalisation !

Copal
De la résine de copal

Le copal est une résine qui est utilisée depuis la période préhispanique. D’ailleurs, son nom est issu du Nahuatl « copalli » qui signifie « encens« . En effet, on l’utilisait pour réaliser de l’encens servant à divers rituels religieux. Il était associé à la purification mais également à une sorte de « nourriture » et de protection pour les esprits.

Papel Picado Día de Muertos
Ils sont encore majoritairement réalisés à la main !

Les papiers déchiquetés, ou papel picado,  sont également lourds de symboles. Ce qui ne pourrait être qu’une simple décoration se trouve en réalité être une représentation de la joie de vivre, rien que ca ! L’alternance papier/trou permet de faire ressortir un dessin du papier. Parallèle de la vie qui se dessine au travers de la mort. Chaque couleur a également une signification particulière :

  • Orange pour représenter la lutte des Aztèques
  • Violet pour la religion Chrétienne
  • Bleu pour honorer les personnes dont la mort est en lien avec l’eau
  • Rouge pour les guerriers et les femmes mortes en couche
  • Vert pour les jeunes
  • Jaune pour les personnes âgées ( et MrP)
  • Blanc pour les enfants (j’ai l’air con avec mon histoire d’une couleur par ligne du coup là )
  • Et le Noir symbolise l’autre monde

Voilà, maintenant que vous savez tout ca, vous pouvez faire un super autel pour Novembre prochain 😉 Cet article aurait pu être beaaaaucoup plus long, étant donné la foultitude de symboles présents lors de cette fête, notamment en terme de nourriture !

Autel fête morts Día de Muertos
Autel et sa signification

On parle du Día de Muertos dans cette vidéo sur Guacamelee !Vignette Youtube Guacamelee

Pour aller plus loin :

  • https://drive.google.com/file/d/0B645zH6Wij1CN2JETVl6UUNxUVk/view
  • http://masdemx.com/2016/10/bondades-magicas-del-copal/
  • https://vidayestilo.terra.com/celebremos/la-calaca-mexicana-simbolismo-festividad-e-ironia,4414d79f75bd1410VgnVCM4000009bcceb0aRCRD.html
  • http://agora.qc.ca/thematiques/mort/documents/jose_guadalupe_posada_18528211_1913_8211_le_daumier_mexicain

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. spyloops dit :

    Super et merci a vous ,
    très instructif comme petit dossier ,
    vive les morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *